Quels sont les bienfaits du vin rouge sur la santé ?

Si vous êtes l’une des nombreuses personnes qui aiment prendre un verre de vin le à midi lors de la pause déjeuner ou le soir en mangeant, cet article est fait pour vous.

Si nous savons tous que l’alcool en soi n’est pas bon pour la santé, le vin rouge est souvent cité comme une exception « saine ». Mais cela est-il vrai ?

Nous avons examiné les bienfaits supposés du vin rouge et exploré les risques potentiels pour la santé. Nous répondrons également à la question essentielle : quelle quantité de vin rouge pouvez-vous boire en toute sécurité ?

Quels sont les bienfaits du vin rouge pour la santé ?

Boire du vin rouge a plusieurs bienfaits sur la santé. Voici les principaux bénéfices du vin rouge sur notre corps et notre esprit.

  • Un cœur sain

C’est le bienfait le plus souvent mis en avant. Il contient un certain nombre d’éléments nutritifs liés à la santé du cœur, notamment :

  • Les polyphénols

Ce sont de puissants antioxydants qui peuvent protéger votre organisme contre l’athérosclérose, une maladie qui se produit lorsque la graisse obstrue vos artères.

  • La quercétine

La quercétine provient d’un groupe de nutriments d’origine végétale appelés flavonoïdes. Ceux-ci réduisent la pression artérielle, contrôlent l’inflammation et préviennent le stress oxydatif qui peut endommager les cellules.

  • Le resvératrol

Le resvératrol offre une certaine protection contre le mauvais cholestérol et les triglycérides, et peut réduire les lésions des tissus cardiaques après un accident vasculaire cérébral ou un problème de santé grave. Cependant, la quantité de resvératrol contenue dans votre verre est loin d’être suffisante pour que vous puissiez ressentir les bienfaits du vin seul.

Il faut 500 mg de resvératrol par jour pour qu’il ait un effet sur votre santé cardiaque. Un verre de vin rouge de bonne qualité en contient environ 40 mg. Cela signifie que vous devriez boire 12,5 verres de vin par jour pour obtenir le resvératrol dont vous avez besoin, ce qui, pour des raisons évidentes, n’est pas recommandé !

Améliorez votre équilibre en cholestérol

On pense généralement que le cholestérol est mauvais. Il l’est en partie.

Une alimentation malsaine peut donner à votre corps trop de cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LPL) à gérer. Cela peut obstruer vos artères et augmenter votre risque de maladie cardiaque. D’autre part, le cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL) peut éliminer le LDL du sang et aider à garder vos artères dégagées.

Selon des recherches menées en 2016 par l’université de Harvard, une consommation modérée d’alcool peut augmenter votre taux de cholestérol HDL et réduire la probabilité de formation de caillots sanguins sur le long terme.

Fait crucial, ce bénéfice est principalement ressenti par les personnes de plus de 40 ans, qui sont plus exposées aux maladies cardiaques en premier lieu. Les personnes plus jeunes ne tireront pas nécessairement autant de bénéfices de la consommation de vin, car elles sont moins exposées au risque.

Maintien du poids du corps

Les calories contenues dans l’alcool n’ont aucune valeur nutritive et sont donc considérées comme « vides ». Cependant, le vin rouge contient un nutriment qui peut vous aider à éviter les kilos superflus.

Il s’agit du piceatannol, que l’on trouve dans de nombreux fruits, dont le raisin rouge. Le piceatannol peut empêcher les cellules graisseuses de se développer en les détruisant aux premiers stades de leur développement. Cela empêche ces cellules graisseuses de s’accumuler et pourrait jouer un petit rôle dans la prévention de la prise de poids.

Notez que prévenir la prise de poids n’est pas la même chose que provoquer une perte de poids !

Heureusement, on pense également que le resvératrol peut transformer les graisses blanches malsaines en graisses brunes, beaucoup plus faciles à brûler par l’exercice.

Aide à maintenir la glycémie à un niveau bas

Des tests ont montré que le vin rouge contrôle la vitesse à laquelle le glucose traverse l’intestin grêle et pénètre dans la circulation sanguine.

Il y parvient en réduisant les effets de l’enzyme qui permet à l’organisme d’absorber le glucose dans le sang, ce qui réduit le risque de pic de glycémie. Le vin rouge est bien meilleur à cet égard que le vin blanc.

Combattre la démence

Le resvératrol contenu dans le vin rouge réduit le stress oxydatif et le gonflement, deux phénomènes liés à la détérioration de la santé mentale avec l’âge. Cela signifie que le vin rouge pourrait contribuer à ralentir les symptômes de la démence et à contrôler les caractéristiques de la maladie d’Alzheimer.

Existe-t-il un autre moyen d’obtenir ces avantages pour la santé ?

D’accord, la consommation de vin rouge présente certains avantages. Cependant, il devrait déjà être clair qu’il existe de nombreuses autres façons d’offrir à votre corps les bienfaits pour la santé que nous venons de décrire.

Pour garder un cœur fort, il n’y a rien de tel qu’une alimentation saine et une activité physique régulière. Si vous êtes fumeur, vous feriez mieux d’arrêter de fumer avant de déboucher une bouteille de vin.

Nous avons parlé du resvératrol et du fait que le vin n’en contient pas assez pour être vraiment bénéfique. Il existe de nombreux autres aliments qui vous permettront d’augmenter votre taux de resvératrol, comme les baies, les pommes, le raisin, le chocolat noir, les cacahuètes et les pistaches.

Les autres sources de quercétine sont les pommes, les baies, les raisins, les légumes verts à feuilles, les tomates, les brocolis et les agrumes.